Noël

decors

 

Si l'on remonte le temps, la Fête de Noël devient de plus en plus simple, plus rien à voir avec les monceaux de cadeaux et de nourritures que nous connaissons à présent. Les plus anciens évoquent avec émotion, l'orange trouvée dans leur sabot.

carte postale ancienne

«On préparait le sapin et la crèche vers le 20 Décembre, au début des vacances scolaires.

On allait à la messe de minuit, à pied, avec une lanterne. On dînait avant. En rentrant, vers une heure du matin, on mangeait des bricoles, du chocolat, des gâteaux, du café, ou du pain grillé à la cheminée avec la graisse des grattons, des saucisses, de la cochonnaille.

Dans la cheminée sur la plaque, on mettait les chaussures avant d'aller au lit avec la brique chaude. Le matin on y trouvait les oranges, les dragées, les pralines, les cadeaux achetés avec les bons d'épargne de certains commerçants, ou ceux de l'arbre de Noël d'Everitube.

Le repas du jour de Noël réunissait la famille qui ne venait pas de bien loin car presque tous restaient dans le quartier.



Merci à Max Yon, à Fédéracion et Louis Boizard, à Sylvette Laguyonie