POURQUOI JILINIA ?

 

Jilinia


2001 Année charnière riche en évènements

 

Dans les années 70, parisiens par nécessité professionnelle, nous décidons de nous rapprocher de l'océan de nos vacances, et de vivre à la campagne, pour y retrouver les fleurs, fruits et légumes de notre enfance.

 Depuis, nous avons eu plusieurs occasions de réagir à l'avancée du monde industriel qui menace l'intégrité de ces bords de Garonne à la nature généreuse.

 Eté 2001, la perspective annoncée d'une nouvelle augmentation de la pollution dans notre quartier, mobilise la toute jeune association Sabarèges.

 La destruction des tours du Worl Trade Center à New Yorck, puis l'explosion de l'usine AZF à Toulouse, confirme pour moi, une impression d'absurdité galopante, me conduisant à imaginer le pire, et à inventer une histoire catastrophe, comme on tire un signal d'alarme, mais aussi pour mettre en scène des techniques douces qui existent déjà, mais restent marginales.

 Depuis, le travail relationnel de l'association en direction des industriels, maintient, pour moi, l'appréhension des risques dans des limites acceptables.

 Mais cette histoire est écrite ! Je vous propose de la lire :sous forme de feuilleton, comme dans les anciens journaux.

 Elle s'appelle Jilinia, c'est le nom d'une déesse de la terre, des aborigènes australiens ; dont la civilisation, si précieuse, a faillit être anéantie.

 Pour que, le plus souvent possible, nous pensions à préserver la terre, fragile, de plus en plus, à cause de nous …

 

Micheline Ménézo
Septembre 2006