COMPTE RENDU DE LA REUNION DU JEUDI 15 MAI 2014

La réunion s'est déroulée dans les locaux de la Société FORESA;

Etaient présents, pour l'Association Sabarèges : Mme GOMEZ Simone, Mrs.BORDES Christian , MENEZO Paul.
Pour la Société FORESA : Mrs. PASANAU Jean-Marc, Directeur de l'Usine et PLANCHE Arnaud, Responsable Sécurité.

Monsieur PASANAU Jean-Marc,  ouvre la séance en  parlant de l'environnement immédiat de l'usine.

Une voie de circulation pour le transport de containers sur camions est actuellement effectuée, sans prendre en compte une canalisation de gaz enterrée, appartenant à l'usine FORESA. 
Aucune information n'est disponible concernant le poids de ces engins. Les autorités de tutelle sont informées, et la direction de l'Usine attend des réponses.

Monsieur PLANCHE Arnaud aborde le dossier "colle phénolique". Actuellement celle-ci entre dans l'élaboration de panneaux de bois et dérivés, et dans l'industrie automobile. Les lieux de fabrication se trouvent en Espagne et en Belgique, loin des centres Français ; donc une opportunité face à ce marché décalé (temps d'acheminement, délais, coût de transport...)
La préparation des colles phénoliques est proche de celle des colles fabriquées sur le site. Une information en interne sera dispensée, concernant les process de fabrication, et surtout les dangers des manipulations ; il faut rappeler que les réactions sont très exothermiques.

Après autorisation qui pourrait être donné par la DREAL, 2 cuves pourraient  être construites en Décembre pour le stockage des matières premières et produits finis des résines.

L'élaboration du "Ad Blue" est en expansion et favorise la pérennisation du site.

Un plan de surveillance, maintenance, intervention sur le pipe alimentant l'usine attend l'aval de la DREAL.

Ceci permettra au personnel de localiser, isoler la zone défectueuse et intervenir à l'intérieur de l'usine.
Concernant la nouvelle règlementation sur le stockage de produits inflammables, le SDIS a reconnu son incapacité à intervenir sur un incendie à l'intérieur d'un bac de méthanol.

Une garantie financière de 5 M d'€ (garantie Seveso) est exigée pour d'éventuels problèmes sur le site. Pour les responsables de l'usine, le montant semble être dans une zone haute.

L'analyse des effluents est satisfaisante, en accord avec la DREAL, la campagne de mesures est abandonnée.
Une modification du dépotage du méthanol, avec séparation du flexible côté quai, plutôt côté bateaux attend un retour de la DREAL.

La réunion s'est terminée vers 20 h, prochaine réunion prévue pour le jeudi 13 novembre 2014 à 18h.
Rédaction Paul Ménézo
CRS-24

 

 

retour