Collectif des Associations de la Presqu'île d'Ambès

 

Saint Louis de Montferrand le 08 novembre 2008

Objet : Enquête publique, 3 ème modification du PLU

 

Monsieur le commissaire enquêteur,

Les associations réunies au sein du Collectif des Associations de la Presqu'île d'Ambès (CAPA) militent pour le respect de l'environnement et la sécurité des habitants. Elles oeuvrent pour la sauvegarde et la mise en valeur de la Presqu 'île, de ses zones humides et de son patrimoine naturel, rural, et bâti.

La Communauté Urbaine de Bordeaux a exprimé le souhait d'implanter une plate-forme logistique multimodale sur la zone d'intérêt métropolitain de la zone portuaire d'Ambès. Cette zone est une zone de champs d'expansion des crues, indispensable pour recueillir les eaux en cas d'inondation. Cette zone est située entre la Garonne et la RD 113 (partie sud de la commune de Saint Louis de Montferrand) dans le lit majeur du fleuve, à cheval sur les communes de Bassens, Ambarès et Saint Louis de Montferrand.

Ce projet d'implantation aggraverait les risques d'inondation sur ce secteur et ne tient pas compte des risques encourus par la population de Saint Louis de Montferrand et du quartier de Sabarèges à Ambarès et La Grave. Nous exprimons donc une vive opposition à la mise en place de remblais nécessaires à la mise hors d'eau de la plate-forme en projet (soit à une hauteur de 4,60m NGF).

Toutes les associations regroupées au sein du Collectif des Associations de la Presqu 'île d'Ambès (CAPA), pour le vivre annuellement sont convaincus que les mesures compensatoires liées à la mise en place de remblais nécessaires à la mise hors d'eau de la plate- forme seraient illusoires. En effet, les inondations se produisent majoritairement en hiver alors que les nappes phréatiques affleurent la surface des terrains; en d'autres termes, les bassins proposés systématiquement comme palliatif à la mise en place des remblais sont déjà saturés en eau et ne peuvent donc plus en accueillir, ce qui se traduira par une augmentation des hauteurs d'eau sur les zones habitées.

Le plan de zonage réglementaire suscite de nombreuses inquiétudes et incompréhensions de la part des associations, mais également de la population, un remblai dans cette zone ne pouvant que soulever un vent de contestation.

Tout projet de modification des zones basses sur la Presqu 'île doit être apprécié dans le cadre de la problématique globale de la lutte contre les inondations.

Paradoxalement, cette zone constituée de terrains très bas se retrouve en zone 1AU/UI. Or, selon les principes de précaution et de prévention des risques d'inondations, elle aurait due être classée en zone A1. Aujourd'hui un PLU trop permissif met en danger la vie des personnes et ne respecte pas les recommandations de la loi sur l'eau.

Afin de corriger cette anomalie majeure, les associations regroupées au sein du Collectif des Associations de la Presqu 'île d'Ambès (CAPA) demandent que cette zone soit classée en zone A 1.

Nous espérons que nos remarques retiendront votre attention et seront prises en considération.

Veuillez agréer, Monsieur le Commissaire enquêteur, nos salutations respectueuses.

 

Pour le collectif, Colette Arnaud,

 

 

 

CAPA, 5 Impasse Prévert, 33440 Saint Louis de Montferrand

Tel : 06.74.61.87.77

Courriel : c.arnaud.valf@orange.fr

Les Associations de CAPA : Association des Sauvaginiers des Marais de Montferrand - Pierre d'Ambès - Association Sabarèges - Association de Sauvegarde desHabitants de la presqu'île d'Ambès - Association des Amis des marais de Montferrand - Vivre avec le Fleuve - Les jardins de Candides - Les mille Pattes - Claire Aubarède - Association de Défense des Sites et Habitants de Haute Gironde - Groupe Associatif d'Information et d'Action pour la Terre et l'Homme - Coup de pouce.